LES YEUX FERMES

LANGUE FRANCAISE
DÈS 1 AN
Luce
CD moins de 20 euros

Téléchargement MP3
moins de 10 euros

 
La fabrique à comptines

Les comptines, c'est charmant, mais rarement bien mis en musique, ni agréablement interprétés. 

Alors si vous aimez le traditionnel et néanmoins la fantaisie, cet album est fait pour vous. L'orchestration est très chouette, les sons et l'usage d'instruments, atypiques parfois, sollicitent l'oreille de l'enfant. On se croirait parfois au cirque.
Vous retrouverez sur l'album 13 titres : Une souris verte, Ainsi font font font, Les petits poissons, Ah! les crocodiles, et nous aimons beaucoup Petit escargot.
LANGUE FRANCAISE
DÈS 4 ANS

Philippe Besnier, Lynda Corazza
Editions du Rouergue
Format Moyen
Entre 10 et 15 euros

Mes parents sont marteaux

 

Un gendarme a arrêté une coccinelle qui appuyait trop sur le champignon. Sans oublier, la boulangère qui donnait des pains et vendait des chaussons aux pommes.
Un jeune garcon écoute éberlué une conversation de ses parents, et évidemment ce qu’il entend ne lui évoque en rien ce qui s’est réellement passé.
Une petite fable très amusante qui fait marcher les méninges des petits, les illustrations montrent astucieusement en parallèle ce qu’imagine l’enfant et la situation
réelle, et à la fin des rôles s’inversent, ce sont les parents qui ne suivent plus du tout ce que leur raconte leur progéniture.
Une facon d’aborder l’argot et l’art de la métaphore.

Le + : Cet ouvrage permet d’initier dans le cerveau des plus jeunes la notion de second degré.

La remarque : Un livre à lire avec enthousiasme, c’est particulièrement l’entrain mis dans le récit qui donne sa saveur à l’histoire et permet la compréhension. Pour les plus jeunes, il est bon évidemment d’expliquer et d’expliquer encore à chaque nouvelle lecture que les mots peuvent revêtir plusieurs significations.

HUMOUR LANGUE FRANCAISE
DÈS 4 ANS

Entre 10 et 15 euros
Format Moyen
Auteurs : Philippe Besnier et Lynda Corazza
Editeur : Editions du Rouergue

Mes parents sont marteaux

Un gendarme a arrêté une coccinelle qui appuyait trop sur le champignon. Sans oublier, la boulangère qui donnait des pains et vendait des chaussons aux pommes.
Un jeune garcon écoute éberlué une conversation de ses parents, et évidemment ce qu’il entend ne lui évoque en rien ce qui s’est réellement passé.
Une petite fable très amusante qui fait marcher les méninges des petits, les illustrations montrent astucieusement en parallèle ce qu’imagine l’enfant et la situation
réelle, et à la fin des rôles s’inversent, ce sont les parents qui ne suivent plus du tout ce que leur raconte leur progéniture.
Une facon d’aborder l’argot et l’art de la métaphore.

Le + : Cet ouvrage permet d’initier dans le cerveau des plus jeunes la notion de second degré.

La remarque : Un livre à lire avec enthousiasme, c’est particulièrement l’entrain mis dans le récit qui donne sa saveur à l’histoire et permet la compréhension. Pour les plus jeunes, il est bon évidemment d’expliquer et d’expliquer encore à chaque nouvelle lecture que les mots peuvent revêtir plusieurs significations.